UNITAID, un acteur de santé publique majeur

Dès l’apparition de l’épidémie de SIDA, la France a été à l’avant-garde de la coopération internationale, notamment dans les domaines de la recherche et de l’accès des malades aux traitements, au sud comme au nord. La France est ainsi le 2e contributeur au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (près de 4,5Mds€ ou 3,8Mds€, 13% du budget total de l’organisation depuis sa création.

JPEG

UNITAID fournit l’innovation et réduit les coûts d’accès aux produits de santé luttant contre le VIH, la tuberculose et le paludisme

Depuis 2006, année de sa création, la France a participé à hauteur de plus de 60% du budget total d’UNITAID, soit près de 1,2 Mds€. L’organisation joue le rôle de catalyseur en transformant des idées novatrices en solutions pratiques qui répondent à certains des plus grands défis de santé dans le monde.

Le modèle opérationnel d’UNITAID est conçu pour se concentrer sur des domaines spécifiques - ou « zones d’intervention » - où les investissements d’UNITAID peuvent le mieux contribuer à mettre fin aux épidémies mondiales que sont le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme.

UNITAID identifie et accélère l’arrivée de solutions thérapeutiques et diagnostiques innovantes et abordables sur le marché afin de répondre aux besoins des pays du Sud en termes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. À ce jour, l’organisation a ainsi contribué à diviser par 100 le coût des traitements du sida, de doubler les taux de dépistage de la tuberculose résistante et de diviser par 2 la mortalité du paludisme depuis 2000.

L’organisation intervient sur toutes les étapes préalables au déploiement à plus large échelle de ces innovations :

- elle identifie les besoins non satisfaits en termes de prévention, de traitements et de diagnostics ainsi que les potentielles nouvelles solutions ;

- elle accompagne, accélère ou crée les conditions nécessaires à l’émergence et à la disponibilité de ces innovations :

- elle prépare les conditions à une adoption rapide de l’innovation dans les pays du Sud.

L’appropriation des solutions validées par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ou par tout autre bailleur ou gouvernement, autorise ensuite le financement et la mise en œuvre de ces solutions innovantes à très large échelle.

Ainsi les activités d’UNITAID ont un effet catalytique sur les interventions de l’ensemble de ces acteurs à qui elles permettent de :

- disposer d’un éventail de solutions plus large, mieux adapté aux besoins ;

- d’accéder à des traitements et diagnostics significativement moins onéreux ;

- d’atteindre plus rapidement et en plus grand nombre les populations cibles grâce à une meilleure capacité d’absorption de ces innovations dans les pays.

UNITAID est étroitement associée aux financements innovants. Les contributions françaises sont intégralement financées par la taxe sur les billets d’avion (taxe spécialement créée pour cette occasion). Les contributions françaises à l’organisation s’élèvent à plus de 1 milliard d’euros depuis sa création et représentent près de 60% des ressources d’UNITAID.

La France et le Brésil ont présidés à la genèse d’UNITAID et siègent depuis aux côtés des autres membres du conseil d’administration que sont le Royaume-Uni, la Norvège, le Chili, l’Espagne, la République de Corée, la Fondation Bill et Melinda Gates, les représentants de l’Afrique ainsi que des ONG et des communautés affectées par les 3 pandémies.

Dernière modification : 01/12/2016

Haut de page