La Fête de la Musique au Panama, un succès à l’impact socio-culturel [es]

L’Alliance Française, la Mairie de Panama et Punto Bohemio ont organisé la Fête de la Musique ce 21 juin 2016, suivant une tradition appliquée dans plus de 180 pays.
Ils ont, cette année encore, compté sur le soutien de l’ambassade de France, la collaboration de Bandera Rock, l’INAC et l’appui du conseil communal de Bella Vista. Le Ministère du Gouvernement et de la Justice, la Direction du Système Pénitentiaire et le programme de volontariat Brigada de Luz du Bureau de la Première Dame ont également appuyé le projet.

PNG

La Fête de la Musique est née en France en 1982, pour que les musiciens et leurs publics puissent échanger le temps d’une journée dans des espaces ouverts et gratuits. L’objectif de l’année 2016 au Panama, était de développer un projet musical avec une dimension socio-culturelle forte.

Conférence sur la musique et les cultures populaires : samedi 18 juin à 10h00 dans l’auditorium de l’Hatillo, coordonnée par Angélica Adorni. Les invités étaient en grande partie des artistes participants à l’édition 2015 de la Fête de la Musique qui ont partagé leurs expériences.

Séminaire-atelier de promotion et marketing musical : samedi 18 juin de 14h00 à 17h00 animé par Yahaira Osiris de Atrapando Sueños Art Media et atelier de composition musicale par Monalisa & Rodrigo.

Programme du mardi 21 juin
Ecole primaire Padre Xavier Villanueva : A partir de 9h00, les activités ont commencé dans l’école public située à Cerro Viento, avec la pièce de théâtre "Les 3 petits cochons sauvent le petit Chaperon rouge" dirigée par Abdiel Tapia. Les artistes Ingrid De Ycaza, Nilena Zisopulos, Any Tovar, Julio Chamorro et Les Indigents ont par la suite offert plusieurs prestations musicales pour le bonheur des plus petits.

JPEG
Centre de réhabilitation de femmes : les détenues du centre pénal ont pu participer à un atelier de composition musicale en compagnie de Yigo Sugasti, Alex Montes de Séptima Raíz, et Grettel Garibaldi. L’activité s’est terminée par un concert de Flex dans une ambiance intimiste.
JPEG

Parc Andrés Bello, via argentina : Une scène reservée en première partie à des artistes locaux émergents comme Libia Montaño, Ciudad Lejana, Monalisa et Rodrigo, Entre Nos, puis à des artistes confirmés comme Apache Ness, Inesta, Os Almirantes, Any Tovar qui ont partagé leurs compositions de forme gratuite de 15h30 à 21h00.
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 08/07/2016

Haut de page