Conduire en France [es]

Dans le cadre de l’arrêté du 12 janvier 2012 fixant les conditions de reconnaissance et d’échange des permis de conduire délivrés par les États n’appartenant ni à l’Union européenne, ni à l’Espace économique européen, tout permis de conduire étranger régulièrement délivré est valable sur le territoire français, dès lors que son titulaire n’a pas établi en France depuis plus d’un an sa résidence normale.

Au-delà de ce délai, le titre n’est plus reconnu
et, pour pouvoir conduire en France, l’usager doit obtenir le permis français, par examen, ou bien par échange – s’il existe un accord entre la France et l’autorité de délivrance.

Le permis présenté à l’échange doit être en cours de validité
et avoir été obtenu à une période durant laquelle l’usager avait sa résidence normale dans le pays de délivrance (afin d’éviter le « tourisme du permis de conduire »). L’usager doit prouver qu’il avait sa résidence normale pendant 6 mois dans le pays quand il a obtenu le permis étranger (certificat d’inscription au registre, factures, etc...).

Il est vivement conseillé aux personnes détentrices d’un permis de conduire panaméen, projetant de s’installer en France et d’y solliciter l’échange de permis, d’obtenir avant leur départ du Panama, auprès du SERTRACEN, le certificat d’authenticité de leur permis.

En effet, ce certificat est en général exigé par les préfectures en France pour pouvoir procéder à l’échange de permis.
L’ambassade ne peut effectuer cette démarche à la place du titulaire, quand bien même celui-ci serait en France.

NB : les diplomates et les étudiants étrangers peuvent conduire en France avec leur permis national durant toute la durée de leur mission ou de leurs études.

PDF - 87.3 ko
Liste des permis de conduire valide à l’échange (février 2015)
(PDF - 87.3 ko)

Dernière modification : 09/08/2016

Haut de page